PARTAGER

Une lettre de revendication a été retrouvée sur les lieux des trois explosions ayant visé, mardi, le car du club de football du Borussia, faisant un blessé. La police étudie également une autre lettre publiée sur un forum antifasciste.

Une lettre revendiquant la responsabilité de l’attaque à l’explosif de mardi 11 avril contre le bus du club de football du Borussia Dortmund, retrouvée sur les lieux, a conduit la police allemande à examiner la piste islamiste, ont indiqué plusieurs médias allemands, mercredi 12 avril. Le courrier porte la mention « au nom d’Allah, le clément le miséricordieux » et mentionne la participation de l’Allemagne à la coalition contre l’EI ainsi que l’attentat sur un marché de Noël de Berlin en décembre, ont indiqué le très sérieux journal Süddeutsche Zeitung, les chaînes WDR et NDR ainsi que l’agence de presse DPA.

>> À lire : Le bus du Borussia Dortmund visé par une attaque à l’explosif

« La lettre endosse la responsabilité des faits », avait auparavant évoqué la magistrate du parquet Sandra Lücke. L’attaque, qui a eu lieu mardi soir vers 19 h 15 heure locale (17 h 15 GMT), a blessé un joueur du club allemand peu avant le coup d’envoi du match, le quart de finale aller contre l’ASM Monaco.

En parallèle, les autorités étudient l’authenticité d’une deuxième revendication en provenance des milieux anti-fascistes, rapportent l’agence de presse allemande Deutsche Presse Agentur (DPA) et le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung. Depuis mardi soir, une lettre circule sur Internet assurant que le bus des joueurs de l’équipe de Dortmund avait été visés en raison de la passivité supposée du club à l’égard des supporters d’extrême-droite et des manifestations de racisme dans les tribunes du stade du BVB.

Sécurité renforcée

Trois explosions ont soufflé une partie des vitres du bus amenant les joueurs du Borussia Dortmund au stade de la ville, mardi. Le défenseur international espagnol, l’Espagnol Marc Bartra, 26 ans, a été blessé au poignet droit et a dû être opéré dans la soirée. Il a aussi été soigné pour des coupures dues à des éclats de verre.

Le motif des trois explosions reste à ce stade inconnu. Les autorités allemandes ont ouvert une enquête pour « tentative d’homicide », sans utiliser la qualification d’attentat « terroriste », soulignant qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions. Les enquêteurs n’en sont pas moins persuadés qu’il s’agit d’une attaque délibérée contre l’équipe.

Le match, lui, a été reporté d’une journée sur décision du club et de l’UEFA. Il aura lieu mercredi 12 avril à 18 h 45 (16 h 45 GMT). Les mesures de sécurité autour d’eux ont été renforcées pour l’occasion.

Source : www.france24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE