PARTAGER

SENXIBAR-Le Sénégal et l’Union européenne (UE) veulent profiter du prochain Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, prévu fin 2017 à Dakar, pour définir une politique commune contre les « menaces telles que la radicalisation et l’extrémisme violent, les trafics illicites (et) l’insécurité maritime » informe l’APS.


Diplomatie: Dakar et l’UE annoncent une politique commune dans plusieurs domaines
La prochaine édition de ce forum organisé plusieurs fois dans la capitale sénégalaise sera également l’occasion pour Dakar et Bruxelles de travailler ensemble contre « la dégradation de l’environnement et la prolifération des armes », mais aussi pour « l’établissement d’une sécurité durable en Afrique », selon un communiqué reçu jeudi de la partie sénégalaise.

La volonté d’avoir une politique commune dans ces domaines a été exprimée, jeudi, à Bruxelles, par Mankeur Ndiaye, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, et Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, indique le texte.

Le communiqué reçu du cabinet de M. Ndiaye affirme que les deux parties ont décidé de faire face ensemble aux « nouveaux défis sécuritaires, notamment les liens entre changement climatique et sécurité, entre migrations et sécurité, ainsi que les réponses doctrinales à l’extrémisme violent ».

Aussi ont-elles souhaité travailler au « renforcement de l’implication des jeunes » et à « l’adaptation des capacités des forces de sécurité et de défense nationales et des organisations régionales et internationales », dans le domaine de la sécurité.

Federica Mogherini s’est par ailleurs réjouie du « renforcement de l’Etat de droit et de la lutte contre l’impunité au Sénégal, ainsi que de l’engagement du pays à promouvoir la paix et la stabilité en Afrique », affirme le département sénégalais des Affaires étrangères.

Mankeur Ndiaye a tenu à la remercier pour le « soutien financier envisagé par l’Union européenne à la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique), dans le cadre du processus de sécurisation de la Gambie ».

« Cet appui » de l’UE servira à « la consolidation de la paix et de la sécurité dans ce pays frère et ami du Sénégal », à savoir la Gambie, ajoute le communiqué.

DSource : www.senxibar.com

LAISSER UN COMMENTAIRE