PARTAGER

Les marcheurs voulaient protester contre la tenue du référendum constitutionnel du 9 juillet prochain.

Dix blessés, dont trois femmes, et quelques dégâts matériels, c’est le bilan de la marche pacifique du mouvement « Trop, c’est trop ».

La marche de la plateforme de veille citoyenne et démocratique a été empêchée par les forces de l’ordre.

Il a fallu l’usage de la force pour disperser les marcheurs contre la révision constitutionnelle.

Les forces de l'ordre ont bloqué les marcheurs à Bamako, le 8 juin 2017.

Les forces de l’ordre ont bloqué les marcheurs à Bamako, le 8 juin 2017.

Les responsables de « Trop, c’est trop » disent qu’ils ne sont pas découragés. Le mouvement reste mobilisé et réitère son appel au peuple malien de faire face, comme un bloc, au projet de révision constitutionnelle.

Source: www.voaafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE