PARTAGER

Les populations de la ville de Bouna sont en colère suite à une série de coupures intempestives d’électricité qu’elles subissent ces derniers temps, a constaté l’AIP sur place.

Les explications données par le responsable de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) de Bouna font état de ce que le courant qui alimente la ville de Bouna provient du Ghana, précisément de Bole, localité ghanéenne située à 35 km des frontières ivoiriennes. Selon ce technicien, le problème provient de cette zone, ce qui n’est donc pas du ressort de la CIE.

Les populations sachant donc l’origine de cette électricité qui alimente la ville ne manquent pas de manifester leur ras-le-bol face à cette déconvenue. « Que cette situation trouve une solution définitive », exige un fonctionnaire, soulignant que son nouveau poste téléviseur a été endommagé en semaine.

Appareils grillés, travail dans les administrations et régies financières au ralenti, des secteurs d’activité entièrement paralysés sont entre autres conséquences de ces fréquentes coupures inopinées dans le chef-lieu de la région du Bounkani.

Auteur: AIP – Web-News

LAISSER UN COMMENTAIRE