PARTAGER

 Le chef d’Etat a déclaré qu’il souhaite libérer les régions contrôlées par ce groupe affilié à Al-Qaïda.
Pour le président élu en février, le principal défi à relever est avant tout sécuritaire.
M. Mohamed a remplacé jeudi les chefs de l’armée, de la police et des services de renseignement.
Un changement qui intervient au lendemain d’une attaque meurtrière à la voiture piégée dans la capitale somalienne.
Un attentat qui a fait au moins 7 victimes.
Le président somalien a également promis une amnistie aux combattants d’Al-Shabaab s’ils se rendent sous 60 jours, faute de quoi, ils en subiront les conséquences a-t-il prévenu.
Ceux qui acceptent de quitter les rangs des islamistes radicaux recevront une formation, une éducation et un emploi.

LAISSER UN COMMENTAIRE