PARTAGER

L’ONU a mis en garde, mardi, contre le risque d’un nombre de morts « massif », en raison de la famine qui sévit dans la Corne de l’Afrique, au Nigeria et au Yémen.

La famine, qui sévit dans la Corne de l’Afrique, au Nigeria et au Yémen, risque de provoquer un nombre de morts « massif », a alerté, mardi 11 avril, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

>> Yémen : Saïda, symbole de la famine qui ravage le pays

L’ONU lance « cet avertissement […] à la lumière des sécheresses qui affectent également de nombreux pays voisins (de la Corne de l’Afrique et du Nigeria, NDLR) et de la pénurie de financement, devenue si grave qu’une crise humanitaire, qui aurait pu être évitée, […] est en train de devenir inévitable », a déclaré un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d’un point de presse à Genève.

>> Diaporama : la famine menace le Somaliland

« Nous assistons d’ores et déjà à une augmentation des déplacements (de populations) », a ajouté Adrian Edwards. Il n’exclut pas que cette crise soit pire que celle de 2011, lors de laquelle 260 000 personnes étaient mortes.

Source : www.france24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE