PARTAGER

Le parti politique UDP (Parti démocratique unifié) a montré qu’il était la colonne vertébrale de l’opposition gambienne. Ils ont confirmé leur statut en emportant plus de la moitié des sièges de cette élection qui a mobilisé presque 900 mille citoyens gambiens. Les résultats des élections parlementaires en Gambie viennent d’être publiés par la commission électorale.

Le parti du président Adama Barrow et du célèbre avocat Ousainou Darboe, actuellement ministre des Affaires étrangères viennent en tête avec 31 sièges sur les 53 de l’hémicycle, alors que le parti de l’ancien président Yaya Jammeh a connu une grande régression, Aprc (Alliance patriotique pour la réorientation et la construction) qui avait la majorité de l’ancien parlement s’est retrouvé avec 5 sièges.

PDOIS ( Organisation démocratique du peuple pour l’indépendance et le socialisme) de Khalifa Sallah a fait la différence à Serekunda mais a été malmené dans le reste du pays, 4 députés. le chef de file de cette formation a été l’origine de la rupture au sein de la coalition qui a porté Barrow au State House. Même constat pour le PPP ( Parti populaire progressiste) de l’ancien président Jawara, dirigé par Omar O. Jallow actuel ministre de l’Agriculture seulement 2 sièges.

Le jeune leader du GDC (Congrès démocratique de Gambie) Mama Kandeh se contente de 5 sièges de députés, il faut avoir qu’il était le seul opposant à ne pas s’aligner à la coalition lors des dernières élections présidentielles.  NRP ( Parti de la réconciliation nationale) de Hamat Ba  a récolté 5 sièges et 1 siège pour un candidat indépendant.

A noter que 5 autres députés sont nommés par le président de la République, Adama Barrow.

LAISSER UN COMMENTAIRE